Thomas va mieux !

Publié le par thomasetcapucine.over-blog.com

Et oui ce week-end Thomas nous a un peu inquiétés tout de même ....

Tout avait commencé la semaine d'avant avec comme je l'avais expliqué dans l'article précédent, des douleurs à la gorge, de la fièvre et un petit appétit.

Après une première visite le samedi et des antibiotiques prescrits, nous voilà chez sa pédiatre mercredi puisqu'il n'y avait pas d'amélioration au niveau de la fièvre et Thomas ne semblait pas en grande forme malgré les antibio.

Après augmentation des doses d'antibiotiques pendant deux jours la fièvre n'est toujours pas tombée et j'ai décidé d'appeler Annie pour qu'elle m'accompagne pour emmener Thomas au laboratoire à côté de chez nous afin de faire une prise de sang (sous les conseils de la pédiatre si la fièvre de tombait pas) pour contrôler rapidement certaines choses et surtout pour que la pédiatre ait les résultats le soir avant le week-end.

 

Finalement, Thomas est allé passer la journée chez son papé et sa mémé vendredi et dans la journée la fièvre remontait. Une fois Thomas rentré à la maison et ma mère arrivée pour me ramener Capucine, les choses ne se sont pas améliorées pour lui.

Ma maman avait donc prévu de passer la nuit à la maison, puisque mon papa était en Corse et que dans ma famille les femmes n'aiment pas dormir toutes seules chez elle ! Elle pensait donc pouvoir passer une soirée tranquille pour partir le lendemain pour une journée bien remplie pour le jour de son anniversaire !!!

Mais voilà Thomas a commencé à se sentir très mal quand Greg est rentré et on l'a couché vers 18 h 30, il était tout gris et n'avait pas faim et à nouveau de la fièvre à 38.5 °. Pourtant les résultats de sa prise de sang n'étaient pas alarmants à part un résultat qui disait en gros qu'il avait quelque chose de viral.

La nuit de Thomas n'a pas été vraiment agréable. Il l'a passée à vomir dans son seau à côté de son lit. Ce qui est positif dans cette nuit de "vomite" c'est qu'avec notre "grande expérience" (les gastro de Thomas on ne les compte plus, ni les nôtres d'ailleurs !) et après avoir roulé son tapis, mis des serviettes éponges un peu partout autour de lui et un seau vers sa tête et éloigné les objets fragiles, aucun dégât matériel n'a été à déplorer !!! Car même si notre inquiétude est évidemment portée sur l'état de Thomas dans ces moments là, faire des machines en plein milieu de nuit, passer la serpillère et le coton tige avec de la javel dans les trous de serrures d'une porte imbibée du repas de la veille, on a pensé à anticiper certaines choses !

Bref, après une nuit un peu difficile quand même pour notre loulou, nous étions inquiets, il ne gardait rien même pas l'eau qu'on lui donnait pour le réhydrater et le doliprane (j'ai quand même appris ce week-end que les effets actifs du doliprane marchaient au bout d'un quart d'heure de prise, donc même si il est revomit 30 minutes après, les effets marchent). Samedi matin vers 4 h il a commencé à avoir de grosses douleurs dans le ventre à gémir et hurler et même pleurer tellement il avait mal. Et ça, je ne le supportais pas.

Le matin au lever de tout le monde, j'ai décidé d'appeler mon medecin traitant pour lui demander ce qu'il en pensait : "franchement emmenez-le à l'hôpital mère-enfant, ça peut être une crise d'apindicite".

Donc, nous voilà motivés pour emmener notre poussin aux urgences et laissant à ma mère Capucine.

J'étais déçue pour ma maman, qui avait prévu un apéritif avec ses voisins pour la journée des voisins, une petite bouffe avec ses copines et ses soeurs pour son anniversaire et plein de petites courses l'après-midi pour préparer la fête des mères et le retour de mon père le lendemain (nous y étions bien évidemment conviés).

Nous avons donc été pris assez rapidement à notre arrivée avec des premiers examens et un petit verre d'eau sucrée pour Thomas. Après quelques minutes d'attente, un nouvel examen fait par une étudiante en médecine, un médecin femme très gentille s'est occupé de lui et a vu qu'il ne gardait pas l'eau sucrée donnée une heure avant ainsi que les douleurs qu'il avait au ventre. Elle a donc appelé le labo, analysé les résultats de la veille et rien ne l'inquiétait plus que ça hormis sa faiblesse et sa déshydratation. Mais bon vu comme il disait qu'il avait mal, hop changement de direction pour faire une échographie et la dame qui a regardé son ventre a juste vu des ganglions qui pouvaient expliquer des petites douleurs mais pas ses spasmes aussi douloureux.

On l'a ensuite installé aux urgences pédiatriques pour la pose d'un cathéter pour lui mettre une perfusion afin d'éviter qu'il se désydhrate, il avait déja perdu un kilo et n'était pas franchement rayonnant de santé, tout maigre, tout vert et somnolant, bref pas la forme...

Après ça, direction les chambres, pour l'hospitaliser 24 heures pour surveiller ses constantes et pour lui redonner des forces, de "l'énergie" comme disait Thomas. Car, il avait de l'acétone dans les urines, et ça aussi je l'ai appris ce w-e, quand il y a de l'acétone dans les urines cela signifie qu'il y a un manque de sucre et que ça donne des nausées et provoque des vomissements qui eux affaiblissent et donc créent de l'acétone, bref un cercle vicieux. Et pour le sortir de ce cercle et puisqu'il ne pouvait rien manger, malgré une 2ème tentative d'eau sucrée à nouveau ressortit, il fallait le perfuser.

 

Bref, nous avons passé la nuit là-bas Thomas et moi accompagnés pour l'après-midi d'une petite fille de 4 ans à peu près dans le même état avec ses parents qui avaient en plus passé la semaine à l'hopital avec leur grand de 6 ans et qui en plus avaient un bébé de 2 mois. Ils étaient aussi inquiets que nous et pour la nuit une famille de forrains est arrivée à leur place vers 19 h 30, heure à laquelle Thomas s'endormait épuisés.

Après une nuit plutôt en pointillée, entre : les entrées des infirmières pour suveillers les constantes des petits, les quelques pipis de Thomas dans un"haricot", la toux et les ronflements du petit garçon qui n'arrivait pas à dormir, mes nombreuses tentatives pour trouver une position confortable pour dormir (avec mon pied qui je l'avoue me faisait super mal) dans un fauteuil, j'ai fini par m'incruster dans le lit de Thomas pour quelques heures de sommeil réparateur !

Thomas a quand même réussi à 4 heures du matin à manger un petit gâteau et quelques cuillères de compote, j'étais contente !

Plus tard dans la matinée, un autre gâteau et toute la compote et il gardait tout !

Thomas reprenait des couleurs et recommençait à dire des bêtises et à faire un peu le clown ; je retrouvais mon petit garçon !

Nous avons pu le sortir vers 11 heures avec quand même le conseil d'y aller doucement pour lui. Jacques et Greg sont venus nous chercher pendant que mémé gardait pépette.   

 

Thomas est resté à la maison hier et va beaucoup mieux, même si il n'a pas encore retrouvé toute son "énergie" et un gros appétit !

 

Histoire d'épicer un peu le week-end pépette nous a fait de la fièvre samedi et dimanche, nous avons pensé qu'elle faisait comme son frère et finalement lundi tout allait bien. On a pas compris ?! Et moi j'étais dans tous mes états de ne pas être auprès d'elle pour la câliner !

 

Bref, pour ce week-end pas facile mais rien de grave, je pense à toutes ces familles qui vivent des choses graves avec leurs enfants et je suis contente de voir que mes petits vont bien (je touche du bois). Et je tenais à remercier ma maman qui n'a donc pas arrêté. Je remercie aussi Annie et Jacques qui ont eux aussi su partager ça avec nous ! Heureusement qu'on est bien entourés et qu'on a des parents qui se sentent conçernés par nos problèmes et ceux des petits ! Merci !!!!!!

 

ps : Thomas a quand même eu assez de force pour m'offrir le joli cadeau de la fête des mères, je le prends en photos bientôt pour vous le montrer !Mai 8136copie

 

 

 

Publié dans Thomas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sophie (Paul et Margaux) 13/06/2011 09:26


Tu parles d'une histoire! Vous avez du avoir la trouille de voir voir votre petit Thomas comme ça!!!!! J'ai cru comprendre par Greg que ça allait mieux, mais tout de même... Vous êtes allés à HFME?


thomasetcapucine.over-blog.com 13/06/2011 22:27



Oui, on a quand même un peu stressé, j'ai surtout cru et pensé à une crise d'apindicite (orthographe ???), car ma soeur avais fait une péritonite et franchement c'était grave. Thomas n'avait en
fait rien de très méchant et l'hôpital ne voulant pas prendre de risques a préféré le garder en observation et surtout a voulu l'aider pour reprendre des forces....il commence à peine à reprendre
vraiment la pêche ! Gros bisous



La Benke 01/06/2011 13:17


Et ben dis donc quel week-end !!! J'imagine les angoisses que tu as du avoir... Je suis contente que ton Thomas se sente de nouveau en forme, profitez bien de ce long week-end. Gros bisous à tous
les quatre.
P.S. comment va-t-on pied ???


thomasetcapucine.over-blog.com 01/06/2011 22:47



Niveau angoisses, c'était surtout l'impression qu'il passerait peut-être sur le billard....ou qu'il avait une bactérie, une méningite, bref, tu connais ! Mon pied va mieux, mais je n'ai pas
vraiment pu me reposer, en même temps avec des enfants c'est mission impossible ! Heureusement j'ai été bien aidée, j'ai limité la "casse"...il est dégonflé, encore douloureux, surtout quand ma
puce me saute à pieds joints sur le pied ou qu'elle me fait tomber une chaise dessus ! Maintenant il est tout bleu, mais c'est normal ! Gros bisous et bon week-end à toi aussi !!!



Beki 01/06/2011 12:01


Pauvre petit bonhomme, cela n'a pas dû être facile à vivre, ni pour lui, ni pour toi. Je suis bien contente pour vous que tout soit arrangé (ou presque). C'est vrai qu'on a de la chance que nos
enfants soient en bonne santé...
Bisous.


thomasetcapucine.over-blog.com 01/06/2011 22:44



Merci Beki, je suis contente aussi je peux te dire ! Ca va mieux mais le week-end de 4 jours tombe bien pour qu'il se repose encore bien ! bises



mémé 01/06/2011 10:02


Pauvre petit loup, c'est sur que vendredi, il n'était pas bien, même pas envie de jouer à la wii avec mémé, ça en dit long. Mais si les petits sont vite abattus par une fièvre ou un virus, ils
repartent très vite et dimanche lorsqu'il est rentré (au grand bonheur de sa pèpette) il avait déjà son petit air coquin qui montrait qu'il allait mieux.